En fonction de leur mode de vie, de leur taille, de leur habitat, de leur comportement et de leurs ressources alimentaires, les vers de terre se répartissent en trois grandes catégories : épigés, anéciques et endogés.

Les anéciques : Ce sont eux que l’on trouve lorsqu’on retourne la terre du jardin. S’il n’y a pas de vers de terre dans votre jardin ce n’est pas bon signe…

Ils cherchent leur nourriture à la surface du sol puis la distribuent en profondeur grâce aux galeries verticales qu’ils creusent.
Ils vivent dans des galeries verticales et viennent « faire leurs provisions » à la surface du sol tout en restant prudemment accrochés par la queue à l’entrée de leur terrier. Les feuilles et les débris organiques qu’ils peuvent entraîner dans leurs galeries sont ingurgités avec de la terre. Les excréments sont déposés à la surface du sol sous forme de tortillons appelés aussi turricules. Des trois groupes ce sont eux qui ont la fécondité la plus réduite, soit de 3 à 13 cocons par adulte et par an. En Europe tempérée les vers anéciques représentent 80 % de la masse totale des lombrics. En période estivale ils tombent en léthargie. Le plus grand ver anécique de la faune française dépasse 1 mètre de long. On le trouve par chez nous (Lumbricus terrestris Montpellieris).

L’espèce que nous avons vue hier est de la famille des lombricidés, c’est un anécique à tête rouge. Il se nomme Lumbricus terrestris et mesure 20 cm.

 

About jacques Huin

Bonjour, Je m'appel Jacques Huin plus connu sous l'alias Jacky, Je suis l'incitateur de la mare au pouce vert. Et mon action est orienté sur la bio-diversité dans la ville via la construction de nichoir, hôtel à insecte etc..

Comments are closed.

Post Navigation